L'action du géant sud-coréen Samsung Electronics était en hausse de plus de 4% mardi après-midi à Séoul, dans le contexte des déboires de son concurrent chinois Huawei qui essuie les foudres de la Maison blanche. 

L'administration américaine a engagé une vaste offensive contre Huawei, dont l'intensité est montée d'un cran la semaine dernière lorsque Donald Trump a interdit aux réseaux de télécommunications américains de se fournir en équipements auprès de sociétés étrangères jugées à risque, une mesure ciblant clairement Huawei.

Dimanche, le géant Google, dont le système Android équipe l'immense majorité des smartphones dans le monde, a annoncé qu'il allait devoir couper les ponts avec Huawei, ce qui aurait pour résultat d'empêcher le groupe chinois d'accéder à certains services d'Android et ses applications Gmail ou Google Maps.

Les autorités américaines ont cependant semblé vouloir calmer le jeu lundi en décrétant un délai de 90 jours avant d'imposer cette mesure, le temps que Huawei et ses partenaires commerciaux s'adaptent.

Les investisseurs semblent penser que Samsung -premier fabricant de smartphones au monde dont les positions sont de plus en plus menacées par la concurrence de Huawei- pourrait être un des gagnants des déconvenues du géant chinois.

Le titre de Samsung progressait mardi après-midi de 4,3% à Séoul.

Les analystes expliquent que la décision américaine affectera la capacité de Huawei à vendre ses téléphones en dehors du marché chinois, ce qui a contrario profitera à son concurrent sud-coréen.

© AFP