Moins d'un mois après la modification de ses horaires, la SNCB a annoncé jeudi de nouveaux "ajustements" qui entreront en vigueur le 7 janvier. "L'objectif est de résoudre un maximum de situations problématiques pour les voyageurs, que ce soit en termes de fréquence, de capacité ou d'adéquation des horaires", a déclaré Marc Descheemaecker, administrateur délégué de la SNCB.

L'introduction des nouveaux horaires, le 9 décembre dernier, avait suscité pas moins de 3 089 réactions négatives, en ce compris celles reçues du médiateur de la SNCB ou encore celles enregistrées sur le site navetteurs.be. A titre de comparaison, les changements d'horaire du début décembre 2007 n'avaient provoqué que 1 565 réactions." Au total, 88 pc des plaintes reçues sont liées au nombre de trains en service pendant les heures de pointe; à leur capacité pendant ces périodes; au glissement des horaires; aux correspondances et au nombre de trains pendant la semaine", a poursuivi l'administrateur délégué de la SNCB.

Concrètement, 12 lignes - qui représentent à elles seules 83 pc des plaintes - seront concernées par ces adaptations. Parmi celles-ci, la ligne Turnhout-Anvers/Bruxelles verra son nombre de places assises augmenter de 1200 unités, tandis que les liaisons entre Charleroi et Bruxelles ainsi qu'entre Louvain-la-Neuve et la capitale seront elles aussi renforcées, offrant respectivement un millier et 540 places assises supplémentaires.

Par ailleurs, des modifications sont également prévues sur les axes Malines-Louvain; Gand-Anvers; Termonde-Bruxelles; Gand-Eeklo; Ostende-Bruxelles; Anvers-Essen-Roosendaal; Hasselt-Louvain; Gand-Bruxelles; Hal-Malines; Courtrai-Denderleeuw et Liège-Bruxelles.

Afin d'informer les voyageurs de ces adaptations, des stands d'informations seront installés dans les gares concernées entre le 4 et le 7 janvier.

Le cap des 200 millions

L'association d'usagers des transports publics BTTB (Bond voor Trein-, Tram- en Busgebruikers) s'est déclarée relativement satisfaite de l'"ajustement" des horaires annoncé ce jeudi par la SNCB. Il s'agit d'un pas dans la bonne direction mais celui-ci reste insuffisant a estimé l'organisation, pointant du doigt la persistance de problèmes fondamentaux, notamment sur les lignes Anvers-Bruxelles et Turnhout-Bruxelles. Le BTTB regrette également que les promesses relatives à la liaison rapide entre Anvers et Louvain n'aient pas été tenues. Enfin, l'association réclame une amélioration des liaisons Bruxelles-Anvers, Bruxelles-Turnhout et Anvers-Malines-Louvain dès l'été prochain.

Marc Descheemaecker a aussi annoncé hier qu'en 2007, la SNCB a dépassé, pour la première fois de son histoire, le cap des 200 millions de voyageurs. En 2006, 187,5 millions de voyageurs avaient pris le train pour circuler en Belgique. (D'après Belga)