Conformément au contrat de gestion signé avec le fédéral, la SNCB adaptera le prix de ses billets à la hausse, dès le 1er février 2007. Ainsi, les tarifs augmenteront en moyenne de 3,12 pc, mais les produits à caractère social (familles nombreuses, abonnements pour les étudiants, Go Pass, Rail Pass, 65 +) ne subiront qu'une "légère hausse".

Le prix d'un billet classique en seconde classe augmentera de 1,74 pc. Le prix des formules Pass se verra imposer une majoration de 0,75 pc : le Rail Pass de 10 voyages en seconde classe coûtera dès le 1er février prochain 69 € contre 68 € actuellement et 106 € en première classe (104 € en 2006). Le Go Pass est bloqué à 45 € pour 10 trajets, tout comme le prix du billet senior (4 €), de la Key Card (15 € pour 10 trajets en seconde classe, 23 € en première classe), le prix de la carte de réduction à 50 pc est aussi maintenu à 100 €. Les cartes trains scolaires seront légèrement plus chères (+ 1,97 pc), la hausse des cartes train domicile-travail sera plus importante (+ 4,86 pc).

D'après la SNCB, les adaptations s'expliquent par l'évolution de l'indice-santé, la hausse du coût de l'énergie (+ 45 pc à partir de la mi-2007) et la qualité du service. "La ponctualité des trains belges est une des meilleures au niveau européen, l'offre est sans cesse étoffée et le confort graduellement amélioré (voitures à deux niveaux, efforts sur la propreté, etc.)", indique-t-elle. "On sait ce que valent leurs chiffres sur la ponctualité, les trains supprimés ne sont pas pris en compte, ni les retards en cours de route", rétorque Roger Patinet, vice-président de l'Association des clients des transports publics (ACTP).

La SNCB rappelle aussi que le trajet en train reste le moins cher. "Plus longue est la distance parcourue, plus le train conforte son avantage. Pour une distance de 50 km, la carte train revient à 0,05 €/km (tarif plein), le trajet en voiture revient à 0,29 €/km (essence) ou 0,27 €/km (diesel)", dit-elle, précisant que les usagers sont dorénavant indemnisés en cas de retard. Depuis le 1er septembre, environ 200 formulaires d'indemnisations ont été rentrés pour des retards de plus de 2 heures, les demandes pour les retards fréquents de plus de 15 minutes seront rentrées en décembre. A propos du tiers payant (20 pc du tarif domicile-travail à charge du fédéral, 80 pc pour l'entreprise), 1 800 contrats ont été signés avec le privé depuis 2005.

© La Libre Belgique 2006