Elle qualifie le chantier de "plus grand contrat de dragage et de remblai hydraulique de son histoire". Le contrat porte sur la création par remblai hydraulique d'une plateforme de 1.000 hectares gagnés sur la mer, l'approfondissement à 23 mètres du chenal d'accès au port et la création d'un cercle d'évitage d'un profondeur de 22 mètres. "Cela nécessitera le dragage d'un énorme volume de plus de 150 millions de mètres cubes", détaille l'entreprise, qui déploiera pour la peine sa drague stationnaire à désagrégateur Spartacus, "la plus puissante du monde dans sa catégorie".

La préparation du projet a déjà démarré et le gros des travaux sera entamé début 2021. Le projet devrait être achevé en 2023.