La Deutsche Bahn introduira l'année prochaine sa filiale britannique Arriva en bourse, a annoncé mercredi Richard Lutz, patron de la société ferroviaire allemande. 

Une part minoritaire pourrait déjà être proposée au marché dès le mois de mai, le reste des parts suivant dans les trois ans. "Nous voulons au moins lancer l'introduction en bourse l'an prochain puis la vente en phase", a-t-il expliqué.

Arriva exploite des bus et des trains dans quatorze pays européens, mais pas en Belgique. 

La filiale aurait en fait dû être vendue directement à un investisseur et la transaction aurait dû générer des milliards d'euros pour les chemins de fer allemands. 

Mais cela n'a pas fonctionné, de sorte que le plan B, l'introduction en bourse, a à présent été lancé. 

Richard Lutz a également fait part mercredi de son intention d'emprunter jusqu'à 3 milliards d'euros l'an prochain. La Deutsche Bahn est fortement endettée mais souhaite toutefois investir à grande échelle.