Des dirigeants du groupe Sonaca, emmenés par l'administrateur délégué Christian Jacqmin sont actuellement présents à Montréal pour annoncer, ce jeudi 11 octobre, une bonne nouvelle aux responsables et travailleurs de la filiale canadienne NMF. Selon des informations obtenues à bonnes sources, le groupe va investir environ 18 millions de dollars canadiens pour accroître les activités d'usinage de NMF. Les surfaces occupées devraient notamment s'agrandir de 50 pc et, déboucher, à terme, sur l'engagement de 50 à 75 personnes. "L'investissement se fera en deux phases, la seconde est prévue pour début de l'année prochaine.

Il s'explique par une augmentation des commandes pour les anciens programmes et aussi l'entrée dans de nouveaux programmes", nous a confirmé Pierre Sonveaux, président du conseil d'administration du groupe aéronautique. Il précise que l'investissement sera entièrement assuré par NMF et ce, "sans intervention directe, ni indirecte de la maison-mère.

Cette filiale qui, il y a quelques années était en bien mauvaise situation a réalisé une bonne année 2006 et on s'attend à de meilleurs résultats pour 2007". La précision du président Sonveaux vise à dissiper tout malentendu pour éviter que les travailleurs de Sonaca à Gosselies n'aient pas l'impression qu'on leur impose un régime sur le site carolo pendant qu'on dénoue les cordons de la trésorerie pour les Canadiens. En 2006, NMF a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 35 millions de dollars canadiens et les dirigeants soutiennent qu'elle devrait réaliser des ventes pour un montant supérieur à celui-ci au terme de l'année 2007.

Pour rappel, NMF emploie environ 250 travailleurs et dispose de machines à usiner de grands plans d'ailes horizontaux pour des avions de moyenne taille. Elle fabrique ainsi des pièces pour divers constructeurs: Bombardier, Kawazaki, Embraer et Gulf Stream.