Les investissements se poursuivront à la centrale nucléaire de Tihange se poursuivront en 2007, a indiqué jeudi Electrabel qui a dressé le bilan de l'année écoulée. "La Belgique ne parvient pas à couvrir par elle-même ses besoins en électricité", constate Jean-Jacques Pleyers, porte-parole d'Electrabel. Dans ces conditions, la sortie du nucléaire est selon lui tout bonnement impensable. C'est pour ces raisons que d'importants investissements ont été consentis à la centrale nucléaire de Tihange en 2006 et que les investissements visant à accroître la sécurité se poursuivront en 2007.

En 2006, 22,65 TWH ont été produit sur le site hutois. Tihange se profile donc toujours comme un acteur économique important dans la région. Ses investissements en matériel ont atteint en 2006, les 38 millions d'euros. 55 millions d'euros devraient être consacrés au même poste en 2007. En bien et services, 169 millions d'euros ont aussi été investis en 2006.

En ajoutant à cela, 30 millions de taxes payées chaque année par la centrale, Electrabel se pose comme un acteur économique incontournable. D'autant que 860 personnes étaient engagées sur le site au 31 décembre 2006, soit 82 de plus qu'en 2005. En 2007, plus de 150 engagements sont à nouveau prévus. Electrabel prépare donc l'avenir même si l'avenir de l'énergie nucléaire demeure incertain.

Dans ce contexte où tenants et détracteurs des centrales nucléaires affûtent leurs armes, Electrabel a eu à déplorer durant l'année écouler quatre actions antinucléaires sur son site tihangeois. La plus marquante étant celle du 25 octobre où des activistes Greenpeace étaient parvenus à pénétrer dans l'enceinte de la centrale. Ce fait a marqué un nouveau tournant dans la sécurisation des installations. Le renforcement de la protection du site est en cours et se poursuivra toute l'année.

Toujours, dans une optique de sécurité, un audit de l'OSAR (Operational Safty Review Team) mené par des experts de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) est prévu en mai prochain. Il vise à relever les manquements mais aussi les bonnes pratiques ayant cours à Tihange afin de soumettre des recommandations visant à accroître la sécurité.

En 2006, aucun incident majeur n'a été relevé à Tihange. Seul neuf incidents de niveau 1, ont été répertoriés. Il s'agit de simples anomalies portées sur l'échelle INES. Pour info, un accident nucléaire majeur comme celui de Tchernobyl est porté au niveau sept sur cette échelle de mesure.