La start-up carolo Tafsquare, dont la plateforme met en relation des corps de métiers avec des particuliers ayant un projet de rénovation, se lance sur le marché français. Elle y a en effet acquis quatre sites internet concurrents, annonce-t-elle mardi. L'entreprise, créée par deux anciens collègues de l'usine Caterpillar de Gosselies et qui emploie désormais 19 personnes, a connu une année 2020 faste, avec 80 % de croissance. Elle a déjà plus de 20 000 chantiers à son actif à Bruxelles et en Wallonie, pour un total de 130 millions d'euros.

Issu de l'économie collaborative et circulaire, le projet est de permettre à des milliers de professionnels triés sur le volet de proposer leurs services à des particuliers. "La crise sanitaire et son corolaire de confinement ont poussé le Belge à aménager son lieu de vie en y investissant l'argent qu'il ne pouvait plus dépenser ailleurs", explique Enrico Porrovecchio, co-fondateur et CEO de la start-up.

Le nombre de projets y a ainsi doublé en quelques mois, allant de l'aménagement d'un jardin à la pose de panneaux solaires, en passant par l'installation d'une nouvelle salle de bain. Des milliers de chantiers soumis gratuitement en ligne ont été réalisés par des corps de métiers contrôlés par l'entreprise.

Une nouvelle hausse prévue pour 2021

Après avoir reçu le soutien de la Sofinex, partenaire des entreprises wallonnes dans le financement de leur internationalisation, et levé des fonds auprès d'entrepreneurs belges, Tafsquare se tourne à présent vers le marché français, qui représente "un immense potentiel de croissance". Pour ce faire, elle a acquis quatre plateformes y ayant déjà fait leur preuve : budget-maison.com, guide-construction.fr, prixmaison.fr et devis-constructeur-maison.com. Cela permettra en outre d'enrichir l'offre de services existante, en l'étendant de la rénovation à la construction et du BtoC au BtoB.

Pour 2021, la start-up pressent une nouvelle hausse des chantiers à hauteur de 50 %.