Avec la multiplication des connexions via le câble et l'ADSL, le haut débit est devenu la norme dans l'internet. Il pourrait le devenir aussi dans la téléphonie mobile. Proximus s'apprête à franchir une nouvelle étape dans cette direction le 15 juin prochain, en étant le premier à inaugurer sur son réseau la technologie HSDPA (High speed downlink packet access). Bien plus rapide que les technologies GPRS, Edge et UMTS commercialisées jusqu'ici, celle-ci permet d'atteindre des vitesses de téléchargement de l'ordre de 1,8 Mégabits par seconde (Mbps). Du moins en théorie, la vitesse réelle tournant en général autour des 1,3 à 1,5 Mbps.

«Le HSDPA n'atteint pas encore tout à fait la vitesse de l'ADSL mais il s'en rapproche au niveau du confort d'utilisation», dit Bert Van Driessche, senior manager chez Proximus.

Pour l'instant, sept villes belges sont couvertes: Anvers, Bruxelles, Charleroi, Gand, Louvain, Liège et Namur. Mais d'ici à la fin de l'année, Proximus espère desservir plus de 80 pc de la population belge avec cette nouvelle technologie, qui ne constitue en réalité qu'une évolution du réseau UMTS déjà déployé par l'opérateur.

Bien sûr, une technologie comme le HSDPA devrait parler en premier lieu aux utilisateurs «business», en particulier ceux qui sont souvent sur la route et qui ont donc besoin de la connexion Internet mobile la plus performante possible. Plus étonnant: Proximus entrevoit aussi un potentiel important pour le HSDPA au niveau des clients résidentiels.

«Surfer partout»

«Ce produit pourrait s'adresser par exemple à ceux qui n'ont plus de ligne fixe à la maison, et constituer ainsi une offre complémentaire à celle de Belgacom», explique Bert Van Driessche. «Les clients résidentiels sont aujourd'hui de plus en plus nombreux à avoir des ordinateurs portables et ils veulent pouvoir surfer partout, surtout pour des applications telles que l'e-mail ou l'Internet banking.»

D'ici à quelques jours, Proximus lancera deux offres HSDPA: une formule à 34,99 € par mois pour surfer pendant les heures creuses et les week-ends (avec un volume maximum de 300 Mégaoctets) et une formule à 55 € pour surfer de manière illimitée.

Pour utiliser cette nouvelle technologie, il faut insérer une carte «Vodafone Mobile Connect» dans son PC portable (elle est fournie gratuitement si on s'abonne douze mois). D'ici à quelques mois, des GSM compatibles HSDPA devraient également être commercialisés.

A noter que Mobistar prévoit à son tour de lancer le HSDPA dans le courant de l'été.

© La Libre Belgique 2006