Le premier salon belge de la construction et de la rénovation a fermé ses portes dimanche sur un résultat peu conforme à l’ambiance de crise qui sévit depuis plusieurs mois. "Pas moins de 333000 visiteurs sont venus au salon Batibouw ces onze derniers jours", indique Fisa, l’organisateur. Autant qu’en 2008 ! "Une cinquantième édition plus que réussie, insiste-t-il, et ce, en plein contexte de crise."

"Crise ? Quelle crise ?", sourit Geert Maes, directeur général de Fisa. "J’exagère un peu, ajoute-t-il, mais, alors que p ersonne n’escomptait un tel succès il y a quelques mois, au final, nous sommes très contents. Les visiteurs étaient là, et de qualité ! Comme les autres années, ils étaient nombreux à avoir des projets concrets."

"La différence, c’est peut-être qu’ils ont fait plus de comparaisons qu’avant", dit-il encore. Même si le thème de cette édition, choisi à dessein par Fisa, n’était autre qu’"Une habitation à votre budget", le public ne s’est pas seulement précipité sur les produits low cost "Les exposants ont présenté des produits innovants et créatifs permettant de construire ou rénover à moindre coût, ou de rendre les projets des visiteurs pour le moins aussi abordables que possible", dit-il.

Interrogés par la Confédération Construction wallonne, quatre majors wallons de la construction présents à Batibouw, Roosens Béton, Etienne Piron, T-Palm et Maisons Blavier, confirment l’optimisme des organisateurs du salon. "En cette période d’incertitudes, le salon Batibouw était évidemment un baromètre important et attendu avec une certaine appréhension par tout le secteur, indique la CCW. Globalement satisfaites de leur participation, les quatre entreprises sont unanimes pour noter que le consommateur, s’il est un peu moins présent sur le stand que l’année passée est en tout cas plus déterminé, et avec des idées précises sur ce qu’il souhaite concevoir. Elles constatent aussi que le grand public est mieux informé que l’année passée sur les questions énergétiques et environnementales mais que la complexité des matières crée néanmoins beaucoup de confusion chez le candidat acquéreur."

La présence de ces 330000 visiteurs s’explique plutôt par des éléments extérieurs tels que : la confirmation de l’abaissement de la TVA (de 21 à 6 pc) sur une tranche de 50000 € quelques jours avant l’ouverture du salon; la mise sur pied de nombreuses primes et avantages fiscaux encourageant les projets moins énergivores; la baisse des taux d’intérêts hypothécaires; le recul des prix des matériaux assorti de promotions exceptionnelles.

(*) Batibouw 2010, 51e édition, se tiendra du 25 février au 7 mars toujours à Brussels Expo (Heysel).