L’activité de la société Thalys a chuté de 70 % l'année dernière en raison de la crise liée à l'épidémie de coronavirus, soit un chiffre d’affaires commercial en baisse de 385 millions d'euros, à 165,6 millions d'euros.

La trésorerie est toutefois restée positive au 31 décembre 2020, notamment grâce à l'adaptation du trafic à la demande. Avec seulement 60 % des Thalys en circulation, la société a économisé 106 millions d'euros. Un plan de réduction de coûts a également été mis en place, permettant une économie de 42 millions d'euros.

Mais malgré ces mesures, la trésorerie de Thalys devrait passer dans le rouge ce mois d'avril 2021. "En 2021, nous serons encore en perte et devrons, pour la première fois de notre histoire, faire appel à un financement externe", explique Bertrand Gosselin, CEO de Thalys.

Finalement, si au cours de l’année 2020 Thalys a transporté 2,5 millions passagers, soit 70 % de moins qu’en 2019, la société prépare la reprise : "Nous avons préparé l’élargissement de notre plan de transport et sommes prêts à augmenter nos fréquences et à accueillir plus de voyageurs, dès que le contexte sanitaire le permettra", poursuit Bertrand Gosselin. Enfin, à partir du mois de juin prochain, Thalys qui fêtera ses 25 ans devrait pour l'occasion se doter de nouvelles rames.