La nouvelle version de Tax-on-Web lancée mardi comporte de nombreuses erreurs. Il s'agit la plupart du temps de montants déductibles ou des réductions d'impôts qui n'ont pas été indexés, rapportent samedi les sites internet de l'Echo et du Tijd.

Un expert fiscal chez Kluwer cité par les quotidiens a en effet constaté plusieurs erreurs en remplissant la déclaration fiscale de l'un de ses clients. Les programmeurs du SPF Finances ont ainsi commis des erreurs dans la déclaration des bonus, gratifications, assurances-groupes et plans d'épargne-pension. "Les montants maximum ne correspondent pas", explique le fiscaliste. "Le SPF Finances a oublié de les indexer."

"Je tombe des nues", a réagi Francis Adyns, porte-parole du ministère des Finances, interrogé par De Tijd. "Je n'étais pas au courant. Vous comprenez qu'il est difficile d'y remédier pendant le week-end. Mais, lundi, nous allons vérifier ça tout de suite."

Près de 10.000 contribuables avaient déjà posté leur déclaration sur la version 2012 de Tax-on-web samedi soir. "Je pense que seule une petite partie de ceux-ci sont concernés, a ajouté le porte-parole.