Comme tous les ans, en janvier, le Salon de l'auto est l'occasion de faire la fête à l'automobile en Belgique. Traditionnellement, les années impaires, l'événement organisé par la Febiac (fédération belge de l'industrie, de l'automobile et du cycle) est consacré aux véhicules utilitaires. Cette année encore, le Salon "des véhicules utilitaires légers, véhicules de loisirs et motos", qui ouvre ses portes ce samedi au Heysel à Bruxelles, fera la part belle aux camionnettes et autres utilitaires en tout genre. Mais les 4x4 et autres SUV (lire aussi notre dossier dans "La Libre Entreprise"), breaks, cabriolets, coupés risquent bien de leur voler la vedette. Portés par les immatriculations de voitures neuves de 2006 (526 141), les importateurs en profitent pour mettre en avant leurs nouveautés, y compris dans leur entrée de gamme et autres berlines. Le Salon comportera son lot de premières. La Citroën Jumpy, Fiat Scudo et Peugeot Expert, combis destinés au transport de personnes, construits en commun par les trois constructeurs, seront présentés en première mondiale à Bruxelles. Autre première mondiale : la CorsaVan, un van de livraison urbain basé sur la nouvelle Opel Corsa. Dans la catégorie voitures de loisirs, BMW dévoile, en première européenne cette fois, sa toute nouvelle Série 3 cabriolet. Les spécialistes des 4 x 4 mettent également en avant leur dernier modèle. Jeep présente sa Compass, destinée aux femmes, très friandes de ce type de véhicule. Son éternel rival, Land Rover expose son nouveau Freelander.

Vitrine technologique, le Salon est aussi une foire commerciale qui se prolonge chez tous les concessionnaires, avec les fameuses conditions Salon.

De plus en plus de femmes

L'édition 2005 avait drainé 322 367 visiteurs. Ce résultat devrait "au moins être égalé cette année voire dépassé", estime Benoît Morenne, le commissaire du Salon. D'autant qu'une enquête menée il y a 2 ans par la Febiac révèle que le salon des utilitaires légers attire de plus en plus de femmes. En dix ans, le pourcentage de visiteuses a presque doublé, passant de 11 pc en 1997 à 19 pc en 2005.

A côté des belles mécaniques exposées et des attractions proposées (exposition et piste de 4 x 4 pour découvrir les sensations de "hors-piste"), le Salon est aussi l'occasion d'aborder des thèmes économiques et écologiques. "Dans l'intérêt de notre environnement, nous devons tenter d'atteindre, d'ici 2010, les 15 pc de biocarburants. Je demande dès lors aux constructeurs automobiles de préparer les nouveaux véhicules à tolérer une teneur maximale en biocarburants", a déclaré le Premier ministre Guy Verhofstadt, venu inaugurer le Salon hier soir.

Réponse du berger à la bergère. "Nous attendons des efforts de la part du monde politique pour rendre notre parc automobile plus vert. De préférence d'une manière un peu plus efficace que le stimulant CO2 et l'aide financière récemment instaurée pour les filtres à particules", a dit pour sa part Pierre-Alain Desmedt, le président de la Febiac.

© La Libre Belgique 2007