C'est ce qu'affirme le PDG Alain Visser. La société sœur de Volvo maintient son ambition de compter quelque 2 000 utilisateurs en Belgique d'ici la fin de l'année. Le constructeur automobile sino-suédois Lynk & Co a lancé son modèle 01 sur le marché européen à la fin de l'année dernière. 

La particularité de cette voiture de luxe est son "modèle Netflix" : les conducteurs peuvent s'abonner à la voiture pour un montant pouvant atteindre 500 euros par mois. Le premier modèle de Lynk & Co est un SUV équipé d'un moteur trois cylindres qui est disponible en version hybride normale ou rechargeable.

Les utilisateurs ne peuvent pas choisir d'options, car la plupart des gadgets sont inclus dans le véhicule de série. Seule la couleur, bleu ou noir, est une option, ainsi que le type de moteur. Au départ, l'intention était uniquement de "louer" des véhicules, mais il n'est pas impossible d'en acheter.

M. Visser, qui n'a pas mentionné de chiffres d'abonnement ou de ventes ce vendredi, s'est dit convaincu que d'ici la fin de l'année, quelque 2 000 membres belges se seront inscrits. Ce seuil est important car un réseau étendu de propriétaires peut également susciter l'intérêt d'utilisateurs sporadiques.

À long terme, les "propriétaires" d'une Lynk & Co peuvent réduire leur contribution mensuelle en mettant la voiture à la disposition d'amis ou de la famille, de collègues ou d'autres membres.