Le Brabant wallon est et reste un «petit» marché immobilier: son stock, réparti sur 11 communes (Wavre, Ottignies-Louvain-la- Neuve, Court-Saint-Etienne, Mont-Saint-Guibert et Villers-la-Ville à l'est, La Hulpe, Rixensart, Waterloo, Lasne, Braine-l'Alleud et Nivelles à l'ouest), frise les 300 000 m2; à peine un dixième du stock du quartier Léopold (Bruxelles), presqu'autant que celui de la seule commune de Zaventem. «C'est vrai, reconnaît Cédric van Zeeland, directeur de King Sturge qui a sorti son traditionnel bilan semestriel. Mais, c'est un marché qui va compter à l'avenir, poursuit-il. Au cours du seul premier semestre de cette année 2006, la prise en occupation (ou «take up») - 24 503 m2 - a dépassé celle de l'ensemble de l'année 2005 et s'est rapprochée de celle, exceptionnelle, de 2004 ». Avec de très belles transactions à la clé comme Kodak/Creo à La Hulpe (7 280 m2), Ingersoll Rand à Waterloo (3 035 m2) et Mastercard, à Waterloo également (2 331 m2).

A l'ouest toujours...

Preuve du dynamisme de la jeune province: le gros du trafic immobilier 2006 a été effectué par des sociétés privées, dans le secteur industriel (par plusieurs multinationales), les services, la bancassurance, la consultance et les télécoms, le secteur public ne représentant que 15 pc du take up (deux transactions effectuées par le Forem et la Ville de Wavre). «Mais il y aura un rééquilibrage au cours du second semestre, ajoute Cédric van Zeeland. Comme, d'ailleurs, en matière de répartition géographique. Courant du 1 éme r semestre, 73 pc du take up a en effet été effectué à l'ouest, contre 27 pc à l'est. Fin de l'année, je pense qu'on se rapprochera des 60-40 pc; voire des 55-45 pc».

Il faut dire que c'est à l'ouest que se situent les disponibilités: à Waterloo, dans les Waterloo Office Park, Waterloo Atrium et Image Business Center; à Braine-l'Alleud, dans le parc de l'Alliance et le 32 Victor Hugo; à Lasne, dans le Lasne Business Park.

Comme de bien entendu, avec un tel take up, le taux de vacances a fortement diminué. Il reste cependant élevé: 17,79 pc au 30 juin 2006 (soit 52 741 m2), contre 22,68 pc au 31 décembre 2005 (66 307 m2). A noter que Waterloo comme Ottignies-LLN affichent des taux au-delà des 20 pc, alors que Wavre est passée à 5,51 pc. «Depuis un an et demi, les promoteurs se sont calmés, commente Cédric van Zeeland. Les disponibilités sont raisonnables. On atteint la stabilité.» Pour les 6 mois qui viennent, King Sturge se montre plus qu'optimiste. «De gros deals doivent tomber incessamment, conclut son directeur. Sans me tromper, je peux dire que le Brabant wallon terminera son année sur un take up de 40 000 m2 et qu'à terme, celui-ci tournera annuellement autour des 50 000 m2. Ce «petit» marché aura alors une place à part entière dans le paysage belge.»

© La Libre Belgique 2006