Les Écolos étaient intransigeants, selon des sources proches du gouvernement fédéral. Ils voulaient un poste de directeur à la Banque nationale. Et ils l’ont obtenu, à l’arraché. Pour le directeur Jean Hilgers, étiqueté CDH, ce fut la douche froide. Car il était clair que c’était lui qui serait "sacrifié", son mandat venant à échéance en mars 2023. Il n’avait en effet pas la bonne couleur politique. Même si celui qui fut chef de cabinet du ministre des Finances PSC (ex-CDH) feu Philippe Maystadt avait réussi à sauver son poste à plusieurs reprises. Et cela grâce à une solide expérience qui lui vaut d’ailleurs d’occuper des mandats dans des cénacles financiers internationaux.

Alors qui va dénicher Écolo ? Les verts ont encore un peu de temps pour trouver la perle rare. Et ce qui est sûr, c’est qu’ils devront présenter quelqu’un (une femme de préférence ?) qui est capable de recevoir le feu vert de la Banque centrale européenne (BCE).

Six hommes

Il faut savoir que dans le comité de direction de la Banque nationale, il y a actuellement six hommes, qui ont tous une étiquette politique. Ils sont en général passés par des cabinets ministériels. Le gouverneur Pierre Wunsch, ancien chef de cabinet de Didier Reynders du temps où il était ministre des Finances est donc étiqueté MR. Le vice-gouverneur Steven Vanackere fut, lui, ministre CD&V.