La question d'une concurrence loyale dans le secteur de la distribution de paquets se pose et devrait être discutée dans les mois à venir, a fait savoir mardi le CEO de Bpost, Koen Van Gerven, lors d'une audition devant la commission "Entreprises publiques" de la Chambre. 

L'actuel CEO de Bpost, qui quittera ses fonctions le 26 février, a rappelé que l'entreprise postale travaillait avec des contractuels (salariés) pour la distribution des colis, une activité certes en croissance mais particulièrement soumise à la concurrence et à la marge bénéficiaire assez faible.

Or, "tous les autres acteurs sur le marché de la distribution de paquets en Belgique ont recours à des indépendants qui ne sont pas payés à l'heure mais à la livraison", a souligné Koen Van Gerven.

Jusqu'à présent, la distribution de lettres, plus rentable mais dont le volume baisse constamment, a permis à Bpost de tenir mais le problème d'un "level playing field" (de règles du jeu équitables entre les acteurs du marché, NDLR) dans la distribution de paquets va se poser "à terme", a averti Koen Van Gerven. "Pour moi, c'est une discussion très importante pour les mois à venir".

Ce dernier déclare toutefois "ne pas être favorable" au recours à des indépendants car faire appel à des contractuels a le mérite de donner "une forme de sécurité" aux travailleurs de Bpost et contribue au financement de la sécurité sociale.

Lors de son audition, Koen Van Gerven est également revenu sur les grands défis auxquels Bpost fait face: la baisse inexorable du volume de courrier et l'essor de la distribution de colis dans le sillage de l'explosion de l'e-commerce, notamment. 

Mais l'essor des paquets ne compense pas suffisamment le recul du courrier, d'où la nécessité vitale pour Bpost, selon son CEO, d'ajouter un nouveau pilier à ses activités: la logistique de l'e-commerce. 

C'est dans cette logique qu'a été acquise en 2017 la société américaine Radial. Une entreprise dans laquelle Koen Van Gerven croit plus que jamais, malgré de premiers résultats décevants. 

"Aujourd'hui, je suis très content et plus que jamais convaincu que Radial sera une pierre angulaire du Bpost de demain", a-t-il déclaré.