Le groupe chimique allemand BASF a annoncé mardi la suppression de jusqu'à 2.000 emplois dans une division nouvellement créée, chargée d'apporter un soutien à ses services commerciaux.

Cette division, baptisée Global Business Services, a été créée en début d'année avec pour rôle d'aider les unités commerciales, sur des sujets "allant des processus financiers et logistiques, aux services dans les domaines de la communication, des ressources humaines, de l'environnement, de la santé et de la sécurité".

Quelque 8.400 employés y ont été transférés, dont 2.000 verront leur poste supprimé à travers le monde d'ici fin 2022, a précisé dans un communiqué BASF, qui attend des économies de l'ordre de 200 millions d'euros chaque année à partir de 2023.

Selon le responsable de la division, Marc Ehrhardt, cité dans le communiqué, ces mesures "contribueront de manière significative à l'efficacité du groupe BASF".

Le groupe chimique employait en 2019 plus de 117.000 personnes dans le monde, dont 50.000 en Allemagne.