La Semaine du commerce équitable à peine terminée, voici celle du développement durable qui débute. A l'initiative de la secrétaire d'Etat au Développement durable et à l'Economie sociale, Els Van Weert, et du Service public fédéral de programmation (SPP) Développement durable, la Semaine entend donner la vedette à cette notion d'intégration des aspects économiques, sociaux et environnementaux. En rassemblant des acteurs très différents pour montrer la gamme de ce qu'il y a moyen de faire et, ainsi, inspirer et motiver le public.

«Tous ces participants montrent à quel point le développement durable n'est plus un simple concept théorique», assure Els Van Weert. «Dans le concret, il implique la manière dont nous habitons, dont nous nous habillons, dont nous mangeons et dont nous entreprenons... En bref, la manière dont nous vivons.»

Le clou de la Semaine sera, au-delà des visites de la secrétaire d'Etat à certains projets, organisations et entreprises, le week-end portes ouvertes des 22 et 23 octobre, qui permettra de faire connaissance avec 327 organisations qui s'inscrivent dans une perspective de développement durable (*). Avec un slogan: «Rendez-vous chez Dédé!» Dédé étant le développement durable sous toutes ses formes et dans ses moindres gestes.

D'Umicore à Oxfam

Le public pourra donc se rendre notamment chez Umicore, au Pass à Frameries (avec une expo sur le thème), à Planckendael (avec une promenade guidée sur le thème), dans toute une série de Magasins du Monde-Oxfam, au stand que tient Carrefour au Palais 1 du Heysel dans le cadre du Salon de l'alimentation, du bien-être et du confort (ex-Salon de l'alimentation et des arts ménagers), chez Triodos, à l'IBGE (Institut bruxellois pour la gestion de l'environnement) ou chez Ethic Wear, qui propose des vêtements, chaussures et accessoires en matériaux biologiques et fabriqués de manière équitable.

Egalement accessible par exemple, Carodec, une entreprise spécialisée dans le négoce des matériaux pour une construction durable. «Nous vendons à la fois le classique et le durable et avec le classique, nous essayons d'attirer les clients vers le durable», explique Emmanuel Everarts de Velp, administrateur délégué. «Pendant les portes ouvertes, nous allons évidemment promouvoir les alternatives existantes, comme les peintures écologiques, les isolants durables, les enduits à l'argile, les protections de plancher et autres qui, à l'heure actuelle, ne constituent qu'un pour cent du volume d'achats des gens.» Le public sera d'ailleurs invité à passer à l'action en prenant le pinceau pour tester les peintures sur un mur. Et autres mises en pratique.

Une première Semaine qui en appelle d'autres et qui invite d'autres acteurs, et notamment les entreprises, à «témoigner».

(*)Accès, en général, de 14 à 17h. Par précaution, il vaut mieux chaque fois vérifier sur www.portesouverteschezdede.be.

© La Libre Belgique 2005