Le fournisseur d'énergie Mega a signé jeudi un accord de consommation en présence de la ministre de l'Energie Tinne Van der Straeten (Groen), du vice-premier ministre et ministre de l'Économie et du Travail Pierre-Yves Dermagne (PS) et de la secrétaire d'État à la Protection des consommateurs, Eva De Bleeker (Open VLD). 

Une enquête de l'inspection économique a révélé en avril que, depuis 2014, Mega trompait ses clients en les appâtant avec des prix bas avant de les transférer vers des prix plus onéreux une fois leur contrat expiré. L'accord de consommation protège les clients contre toute pratique illégale ou information trompeuse dans leur relation avec le fournisseur d'énergie. Il oblige notamment les entreprises à proposer au moins une fois par an le tarif le moins cher à leurs clients. "Le marché de l'énergie évolue rapidement. La transparence s'est améliorée ces dernières années, mais le travail n'est pas encore terminé. C'est pourquoi le gouvernement travaille avec le secteur de l'énergie à un nouvel accord de consommation qui verra le jour cette année", déclare la ministre Tinne Van der Straeten.

Selon la secrétaire d'État Eva De Bleeker, la signature de l'accord crée "des conditions de concurrence équitables, les consommateurs disposent de plus de clarté et de transparence pour choisir un fournisseur d'énergie qui leur convient. Une concurrence plus loyale entraîne également des prix et des pratiques plus équitables, et donc une meilleure protection pour tous les consommateurs."

Pour le vice-premier ministre Dermagne, il est important que le gouvernement réglemente correctement le marché et protège les consommateurs. "Des avancées importantes ont été réalisées au cours des derniers mois. La protection des consommateurs dans le secteur de l'énergie s'est améliorée, grâce notamment à un projet de loi interdisant les 'contrats dormants', à la charte Corona sur laquelle les fournisseurs d'énergie se sont engagés et à la signature de l'accord de consommation actuel et à un nouvel accord actuellement en préparation."