Le gouvernement wallon a décidé mercredi de mobiliser la réserve budgétaire de 350 millions d'euros pour prendre des mesures en faveur des entreprises, du secteur des soins de santé et des personnes en situation précaire, a-t-il annoncé à l'issue de sa réunion du jour. 

Le Parlement de Wallonie, réuni en séance plénière mardi, avait approuvé les deux propositions de décret accordant des pouvoirs spéciaux au gouvernement régional afin de faire face à la crise du coronavirus et à ses conséquences. Ces pouvoirs spéciaux vaudront pour une période de 3 mois, renouvelable une fois.

C'est dans ce contexte que le gouvernement wallon s'est réuni, au lendemain de nouvelles mesures de distanciation sociale prises par le conseil national de sécurité afin de ralentir la propagation du coronavirus (Covid-19).

Le gouvernement wallon a ainsi décidé mercredi d'octroyer une indemnité forfaitaire de 5.000 euros pour chaque entreprise fermée ou dont l'activité s'est éteinte pendant la période de confinement visant à freiner la propagation du coronavirus (Covid-19), a détaillé l'exécutif emmené par Elio Di Rupo, lors d'une conférence de presse.

Les secteurs des aides familiales, de l'accueil de jour, de la santé mentale et du travail adapté ont également droit à cette indemnité. Un montant de 2.500 euros est aussi prévu pour les entreprises dont l'activité est restreinte , et parmi lesquelles les coiffeurs.

En outre, les outils financiers que sont la Sowalfin, la Sogepa et la Sriw seront mobilisés pour intervenir sous forme de garanties, de co-garanties avec les banques ou sous forme de prêts jusqu'à 200.000 euros.

Pour le secteur des titres-services, l'exécutif régional a décidé d'immuniser les montants des subsides pour permettre que le salaire soit toujours perçu par les travailleurs.

Le gouvernement wallon a aussi décidé de dégager des moyens supplémentaires pour le secteur des soins de santé . Pour les maisons de repos, un budget de quelque 12,4 millions d'euros est prévu pour permettre d'augmenter le temps de travail, de recourir à des engagements supplémentaires ou encore à de l'intérim. Pour le secteur hospitalier, un soutien financier sera accordé pour l'achat de matériel comme les respirateurs. Une aide est également prévue pour renforcer le personnel. Le montant total de ce soutien est de 56 millions d'euros.

Pour le secteur de l'action sociale (maisons d'accueil, relais sociaux, relais santé, vie communautaire), un million d'euros supplémentaire est aussi prévu.

En outre, 100 millions d'euros seront ajoutés lors du prochain ajustement budgétaire en vue d'un plan de redéploiement post-coronavirus dans le secteurs hospitaliers et non-marchand.

Des mesures sociales

Les expulsions administratives et judiciaires sont suspendues jusqu'au 5 avril en Wallonie. La mesure sera prorogée le cas échéant. La Région bruxelloise a également annoncé la suspension des expulsions administratives et judiciaires de logements en début de semaine.

Les coupures d'électricité ou de gaz seront interdites pendant toute la durée du confinement . La politique en vigueur pour ceux qui possèdent un compteur à budget sera adaptée durant toute la crise.

Le Parlement de Wallonie, réuni en séance plénière mardi, avait approuvé les deux propositions de décret accordant des pouvoirs spéciaux au gouvernement régional afin de faire face à la crise du coronavirus et à ses conséquences. Les mesures prises mercredi entrent dans ce cadre. Ces pouvoirs spéciaux valent pour une période de 3 mois, renouvelable une fois.