Le groupe belge Radionomy, basé à Bruxelles, a acheté l'une des plus importantes sociétés au monde de streaming radio, Nullsoft. Cette acquisition devrait permettre à Radionomy de multiplier son audience par cinq voire dix, en faisant ainsi le leader mondial de la radio en ligne, écrivent L'Echo et L'Avenir mercredi. "Le coeur de Radionomy restera toujours à Bruxelles, boulevard International", a rassuré Alexandre Saboundjian, le CEO de Radionomy. L'opération comporte le service de streaming musical SHOUTcast ainsi que le lecteur média Winamp, un des logiciels les plus téléchargés au monde au début des années 2000. Radionomy compte remettre ce dernier à jour pour le mois d'avril. "Notre ambition est de faire un player qui sera utilisé sur l'ordinateur, le gsm et demain la voiture. SHOUTcast, qui appartient à AOL, est utilisé par 60.000 radios sur les 120.000 estimées sur internet", précise Alexandre Saboundjian.

Une des conséquences de cette acquisition est l'arrivée du géant américain AOL, ancien propriétaire de Nullsoft, dans le capital de Radionomy, à raison d'un peu plus de 10%. La Société régionale d'investissement bruxelloise (SRIB) a contribué au financement de l'opération.

Radionomy a son siège social à Bruxelles et a des bureaux à Paris, New-York et San Francisco. "Le coeur de Radionomy restera toujours à Bruxelles, boulevard International", rassure Alexandre Saboundjian. "La vision au départ était que le monde de la radio allait changer, puisqu'une grande partie des auditeurs allaient choisir dans le futur une écoute via internet. On a lancé Radionomy en 2008, un peu avant la vague. Elle a généré la création de nouvelles radios. On a voulu accélérer le mouvement en donnant des outils aux gens qui voulaient créer des radios et on a ouvert une plate-forme." Une idée qui a fait son chemin au niveau mondial. Plus de 100 radios sont créées par jour via Radionomy pour 14 millions d'auditeurs. Environ 2% des radios sont belges.

Alexandre Saboundjian a vécu dans les années 80 le changement du paysage radiophonique imposé par l'arrivée de la FM et la déferlante des radios libres en tant que propriétaire de RFM Nivelles, une des radios de Bel RTL. En 2004, il a crée Musicmatic, une société qui diffuse des radios dans les points de vente.