Mardi, après la clôture de la Bourse, le groupe bpost a publié des résultats au deuxième trimestre qui "sont étonnamment robustes", d’après Frank Claassen, analyste chez Degroof Petercam.

Le produit d’exploitation s’établit à 1,052 milliard, soit une hausse de 12,5 % par rapport à la même période l’année dernière, grâce à la forte croissance des activités Parcels (distribution de colis) en Belgique et aux Pays-Bas et E-commerce Logistics, tant en Europe qu’en Amérique du Nord, souligne le communiqué. Les revenus avant taxes et intérêts (Ebit) se montent quant à eux à 70,2 millions d’euros, en recul de 30 %, avec un impact total du Covid-19 estimé à -9,5 millions d’euros pour le deuxième trimestre. Si la croissance du volume des colis en Belgique et aux Pays-Bas a explosé (+78,4 %) au deuxième trimestre, dans le contexte de la crise du coronavirus et d’une forte activité du commerce en ligne, le volume du courrier distribué a, lui, fortement diminué, chutant de 17,7 %, alors que cette activité est traditionnellement plus rentable.

© D.R.

Cours de l’action

"Bpost a nettement bénéficié du lockdown" , commente Frank Claassen. Pour lui, ces chiffres devraient faire monter le cours de l’action, qui a perdu près de 50 % de sa valeur depuis le début de l’année.

Lundi, l’action avait bénéficié des résultats de l’opérateur néerlandais PostNL également nettement meilleurs que prévu en raison des livraisons de colis. PostNL a enregistré au deuxième trimestre un chiffre d’affaires de 789 millions d’euros, en hausse de 108 millions par rapport à l’année précédente. L’entreprise néerlandaise a largement bénéficié de la crise sanitaire, qui a fait exploser la demande en livraison. Dans la seule division des colis,

le chiffre d’affaires a progressé de près d’un quart à 516 millions d’euros. A contrario, dans le segment postal, le recul a atteint -16 %. Ces chiffres largement supérieurs aux attentes ont fait grimper le titre de plus de 11 %.

Pas de dividende

Pour ce qui est du dividende de l’entreprise contrôlée par l’État belge, le conseil d’administration de bpost recommandera à l’assemblée des actionnaires de ne pas en distribuer sur les résultats de l’exercice complet 2020, souligne le communiqué. Une nouvelle politique de dividende sera établie par le conseil d’administration lorsque l’impact à plus long terme de la crise du Covid-19 se fera plus clair.