Cela suppose qu'Orange Belgium pourrait sortir de la Bourse de Bruxelles. Il s'agit d'une offre en espèces, sans condition de seuil, faite au prix de 22 euros par action, signale Orange SA. "Ce prix représente une prime de 35,6% par rapport au cours de clôture d'Orange Belgium au 2 décembre 2020 et de 49,3% par rapport au cours de bourse d'Orange Belgium moyen pondéré par les volumes sur les six derniers mois", signale Orange SA, qui assure qu'il s'agit de conditions "très attrayantes" offertes aux actionnaires pour une vente immédiate.

"Si le groupe Orange possède, à l'issue de l'offre, au moins 95 % des titres avec droit de vote et a acquis, par acceptation de l'offre, des titres représentant au moins 90 % du capital assorti de droits de vote faisant l'objet de l'offre, l'offre serait suivie d'une offre de reprise simplifiée soumise aux mêmes conditions", poursuit ce communiqué.

Le Conseil d'administration d'Orange Belgium a pris connaissance de cette annonce de lancement d'une offre publique d'acquisition et se réunira "dans les meilleurs délais" afin d'en examiner le contenu.

Orange SA précise que sa communication "n'est que l'expression d'une intention et ne constitue pas une notification formelle d'une offre publique d'acquisition volontaire", au sens législatif. "Si, quand et sous quelles conditions l'offre décrite sera lancée dépend d'un certain nombre de facteurs, dont les conditions générales du marché, l'évolution future des marchés financiers et l'évaluation du prix de l'offre par un expert indépendant", précise le communiqué de presse du groupe français.

Un cas de lancement formel de l'offre d'acquisition, Orange SA déposera alors un dossier auprès de l'Autorité des services et marchés financiers (FSMA).