La compagnie pétrolière française Total, qui avait déclaré mercredi vouloir reprendre les travaux de construction sur son site gazier dans le nord du Mozambique, a annoncé samedi la suspension de ses opérations après l'attaque jihadiste à Palma ces derniers jours.

Total "ne déplore pas de victimes parmi le personnel employé sur le site du projet" à Afungi, à dix kilomètres de Palma, mais va y "réduire au strict minimum le personnel" et "la remobilisation du projet envisagée en début de semaine est bien sûr suspendue".