Infineon a annoncé jeudi avoir revu à la baisse ses objectifs de résultats pour sa division de solutions de communications. Le groupe mise désormais sur une stagnation du chiffre d'affaires - contre précédemment une hausse proche de 10 pc - et une baisse du bénéfice d'exploitation hors exceptionnels de cette division au troisième trimestre de son exercice fiscal 2007/08. En cause : une réduction des volumes de projets en téléphonie mobile.

Sur le quatrième trimestre de l'exercice, qui sera clos fin septembre, il compte sur une amélioration de ces deux postes hors éléments exceptionnels. La division solutions de communications pesait un peu plus de 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2007, soit 14 pc du total. Le groupe n'est pas encore en mesure de préciser l'impact de l'avertissement dans les télécoms sur l'objectif de l'ensemble du groupe, a assuré un porte-parole. C'est une mauvaise nouvelle de plus en provenance d'Infineon, qui a rendu public fin avril une perte trimestrielle de 1,37 milliard, essentiellement en raison des difficultés de sa filiale de mémoires Qimonda. En début de semaine, il a aussi annoncé la démission au 1er juin de son président du directoire Wolfgang Ziebart en raison de divergences sur la stratégie, et parallèlement le lancement d'un nouveau programme de restructuration. Les spéculations vont bon train sur une vente de la société, solution qui aurait les faveurs du président du conseil de surveillance du groupe Max Dietrich Kley. Selon la presse allemande, son candidat favori serait NXP, ancienne division de semi-conducteurs du néerlandais Philips rachetée par le fonds KKR.

A la Bourse de Francfort, l'annonce de l'avertissement sur résultat a plongé l'action Infineon dans le rouge. Le titre a dévissé de 10 pc à 5,63 euros. (D'après AFP)