Ce nouveau test, destiné à la recherche en laboratoire, doit aider les scientifiques à surveiller les mutations du virus, leur prévalence et impact potentiel sur le diagnostic des infections, les vaccins et thérapies, indique le groupe suisse.

Appelé Cobas®SARS-CoV-2 Variant Set 1, ce test permet de détecter et différencier les différentes mutations observées dans les variants britannique, sud-africain et brésilien. "La surveillance continue est essentielle pour la santé publique", souligne Thomas Schinecker, le directeur de la division Diagnostics de Roche.

Pister ces variants permet d'aider les systèmes de santé à déterminer les mesures à prendre pour combattre la Covid-19, explique le groupe suisse.

Déjà une quinzaine de tests de détection

Le test est conçu pour être utilisé sur ses machines Cobas 6800/8800, largement diffusées dans les laboratoires d'analyse et hôpitaux. Roche, numéro un mondial de l'oncologie, s'appuie sur une division de diagnostics qui représente un peu moins du quart de son chiffre d'affaires.

Depuis le début de la pandémie, cette division a lancé une quinzaine de tests pour détecter le coronavirus, sa palette incluant des tests moléculaires, des tests de détection des anticorps ou encore un test permettant de distinguer l'infection au coronavirus de la grippe.