Selon l'agence de presse Jiji et des télévisions, les instances de cette formation de droite ont validé les propositions du ministère des Finances, lequel avait reçu l'ordre du Premier ministre Taro Aso de préparer un nouveau train de mesures de relance économique d'un montant au moins égal à 2% du produit intérieur brut (PIB) japonais.

Ces nouvelles dispositions, s'ajoutant à deux autres plans exceptionnels et à diverses mesures incluses dans le budget ordinaire de l'Etat, doivent faire l'objet d'un vote au parlement pour valider une rallonge budgétaire.

L'économie japonaise vit actuellement sa pire récession depuis la seconde guerre mondiale, frappée de plein fouet par l'effondrement de ses exportations pour cause de chute de la demande mondiale.