Le groupe britannique, connu pour la marque de savon Dove ou les déodorants Axe, va effacer le mot "normal" de l'ensemble de ses produits cosmétiques et publicités, selon un communiqué.

Il entend promouvoir une vision plus "inclusive" et "juste" après avoir observé que certaines personnes pouvaient se sentir discriminées par l'utilisation de ce terme pour des types de cheveux ou couleurs de peau.

"Avec un milliard de personnes qui utilisent nos produits de beauté et de soins, et même davantage qui voient nos publicité, nos marques ont le pouvoir de changer la vie des gens", déclare le responsable de la division cosmétiques d'Unilever Sunny Jain.

"Nous savons qu'enlever 'normal' de nos produits et emballages ne va pas suffire à régler le problème mais c'est une étape importante", selon lui.

Unilever va également ne plus modifier les photos de ses mannequins qui figurent sur les emballages et les publicités, que ce soit la forme du corps, la taille ou la couleur de peau.

Le groupe s'était déjà engagé à représenter davantage de minorités dans ses publicités.

L'année dernière, Unilever avait décidé de débaptiser ses produits de beauté comportant les mots "fair", "light" (clair) et "white" (blanc), après une pétition en Inde contre la crème éclaircissante "Fair & Lovely" ("Claire et jolie").

Son concurrent L'Oréal avait lui en 2020 décidé de retirer les mots "blanc", "blanchissant" ou encore "clair" de ses emballages de produits cosmétiques.

Unilever, présent également dans l'agroalimentaire, multiplie les initiatives sur le climat et les aspects sociaux.

Il avait annoncé en janvier qu'il allait exiger d'ici 2030 de ses fournisseurs qu'ils offrent une rémunération décente à leurs salariés.

Unilever veut en outre travailler davantage avec des entreprises dirigées par minorités ou des femmes, tout en affichant un organigramme où les postes de direction les plus prestigieux sont occupés par des hommes.

Unilever est devenu une entreprise uniquement britannique fin 2020 après avoir bouclé la fusion juridique de ses deux entités de Londres et Rotterdam aux Pays-Bas.