Le constructeur américain Boeing a frappé un grand coup et remporté un nouveau succès face à son rival européen Airbus dès l'ouverture dimanche du salon aéronautique de Dubaï, en décrochant un énorme contrat de près de 10 milliards de dollars auprès de la compagnie Emirates pour 42 Boeing 777. Il s'agissait de la deuxième bonne nouvelle de la journée pour Boeing, après l'annonce quelques heures plus tôt à Pékin, en marge de la visite du président américain George W. Bush, d'une commande par la Chine de 70 Boeing 737 pour une valeur de quatre milliards de dollars.

Cette nouvelle commande, annoncée par le président d'Emirates, cheikh Ahmed ben Saïd al-Maktoum, confirme le poids croissant que représentent les compagnies aériennes du Golfe pour les deux avionneurs. Compagnie phare de cette région du Golfe, Emirates, qui vient d'annoncer des bénéfices nets de 251 millions de dollars pour les six premiers mois de l'exercice 2005-2006, a aussi commandé 45 A 380, l'appareil géant d'Airbus.

Après avoir vendu son Dreamliner cette année aux compagnies chinoises, l'Américain Boeing a placé 70 exemplaires de son moyen courrier 737 pour quatre milliards de dollars. « Il s'agit de 737-700 et 737-800 qui seront livrés entre 2006 et 2008», a déclaré George Liu, porte-parole de Boeing Chine.

Le contrat concerne huit compagnies : Air China, Eastern Airlines, Southern Airlines, Shanghai Airlines, Xiamen Airlines, Shandong Airlines, Hainan Airlines and Shenzhen Airlines. Boeing avait signé en janvier un accord avec six compagnies chinoises, portant sur 60 appareils long-courrier 787 Dreamliner, d'une valeur de 7,2 milliards de dollars.

© La Libre Belgique 2005