Karel Van Eetvelt est sur le point de quitter la fédération bancaire Febelfin, écrivent mardi l'Echo et De Tijd sur leur site internet. 

Un peu plus de deux ans après avoir succédé à Michel Vermaercke à ce poste, l'homme afficherait des ambitions politiques qui soulèvent des interrogations quant à son engagement. 

Contacté par les deux quotidiens mardi matin, Karel Van Eetvelt s'est contenté d'indiquer que la possibilité d'un départ "existe toujours". 

Pour le reste, c'est "no comment". Selon les journaux économiques, une conférence téléphonique avec les membres de Febelfin est prévue ce mardi à la mi-journée.

Il y a quelques jours, il disait dans une interview qu'il préparait le lancement d'un mouvement politique "radicalement novateur".