Le patron de la banque britannique Northern Rock, Adam Appelgarth, a évoqué la possibilité d'une vente de son établissement après les difficultés financières qui l'ont contraint à faire appel à l'aide de la Banque d'Angleterre (BoE), dans un entretien au Sunday Telegraph de dimanche.

"Cela va être très difficile en tant que société indépendante pour se reconstruire. Le prix de notre action a perdu 30%. Vous êtes plus vulnérable (à un rachat, ndlr) si le prix de votre action baisse. C'est aux personnes intéressées à faire une offre", a déclaré au journal le directeur général de la banque.

Le Sunday Telegraph indique, sans révéler ses sources, que les financiers de la City londonienne mettent au point un projet visant à démanteler la banque et à la vendre à différents rivaux. Les autorités pourraient faciliter le projet si la situation devenait hors de contrôle, en nationalisant de fait l'institut avant de le céder au secteur privé, précise le journal. "Si l'action baisse fortement lundi, alors un démantèlement et une vente rapide des actifs semble inévitable", a indiqué une source proche de la banque.

Samedi, des centaines de clients ont à nouveau formé des files d'attente devant des succursales de la banque afin de retirer leurs économies, ignorant les appels au calme des autorités et des dirigeants de l'établissement.