Le personnel au sol de la compagnie aérienne néerlandaise KLM va de nouveau se croiser les bras mercredi après-midi, entre 13h et 17h, en raison du blocage des négociations avec la direction, a annoncé le syndicat FNV. Des mouvements de grèves avaient déjà eu lieu la semaine dernière, entraînant des dizaines d'annulations de vols ou de retards.

FNV exige notamment une hausse des salaires de 4%, alors que KLM propose 2,54%. Le syndicat demande également de meilleurs horaires de travail et davantage de personnel sous contrat à durée indéterminée.

La direction qualifie, de son côté, la grève d'"incompréhensible et inutile". Selon un porte-parole, une offre finale avait été conclue et une alternative était sur la table, avec un ajustement du mécanisme de partage des bénéfices. Mais l'insatisfaction persiste côté syndicale.

KLM insiste toutfois sur la nécessité de poursuivre le dialogue, notamment parce que la grève coûte "des dizaines de millions d'euros" par jour.

La compagnie aérienne emploie quelque 15.000 membres de son personnel au sol.