Le prix du pétrole brut a dépassé la barre des 108 dollars le baril lundi à New York, marquant un nouveau record absolu à 108,21 dollars, alors qu'il avait déjà dépassé le seuil des 107 dollars pour la première fois plus tôt dans la séance. Vers 18H20 GMT, le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril bondissait encore de 2,61 dollars à 107,76 dollars, perdant un peu d'élan après son nouveau sommet historique.

La spirale haussière s'est également poursuivie à Londres, où le baril de Brent de la mer du Nord est monté aussi à un niveau historiquement haut, avec un prix à 104,35 dollars le baril.

"La faiblesse persistante du dollar continue de pousser beaucoup de fonds spéculatifs à entrer sur les marchés de matières premières", dont le prix est libellé en dollars, a expliqué Mike Fitzpatrick, analyste de MF Global.

Le billet vert évoluait lundi tout près de son plus bas historique face à l'euro atteint vendredi, à 1,5464 dollar pour un euro.