Entreprises & Start-up

Dans le contexte économique actuel, l’annonce concomitante du lancement de deux petits coupés sportifs peut paraître incongrue. C’est pourtant ce qu’ont fait, le même jour, Peugeot confirmant la sortie de son RCZ pour le début 2010, moment auquel Honda promet de commercialiser son... CR-Z hybride.

Semblables pour la forme de coupé deux places léger, le Peugeot RCZ et le Honda CR-Z diffèrent radicalement du point de vue philosophique et esthétique. Présenté sous forme de concept-car au salon de Francfort 2007, le RCZ a tout de suite enthousiasmé le public avec ses formes félines, ses matériaux tels que l’aluminium des arches de l’habitacle (on pourrait même dire du cockpit), la fibre de carbone pour certains éléments intérieurs et de carrosserie. Quant à la lunette arrière, elle est en polycarbonate et présente un double bossage, l’une des signatures de la firme de design italienne Zagato. D’où le Z...

Pour l’avoir pris en mains il y a quelques mois, nous pouvons dire que le concept Peugeot RCZ fait preuve de belles qualités dynamiques. L’esprit sportif est en lui, alimenté par le moteur d’1,6 litres THP développé en partenariat avec BMW, et déjà présent sous les capots des Mini Cooper S et Peugeot 207 RC de 175 ch. Sur le concept, sa puissance est passée à 218 ch qui, avec un couple de 280 Nm, autorise le 0 à 100 km/h en 7,2 secondes. Moteur, double turbine et échappements génèrent des sensations automobiles fortes, pour un impact environnemental maîtrisé, avec 6,7 litres de consommation en cycle mixte normalisé et 160 g/km de CO2.

La version de série est annoncée comme très proche du concept, avec le 1,6 L sans doute décliné en plusieurs puissances, de 150 à 211 ch, et peut-être, en Diesel, le 2,0 L HDi de 163 ch. Le RCZ est la première concrétisation de l’idée de "premium compétitif" chère à l’ancien patron de PSA Peugeot Citroën, Christian Streiff. En d’autres termes, il voulait lancer des produits haut de gamme à prix ajusté alors que, généralement, pour le luxe, les marges bénéficiaires sont proportionnellement plus élevées.

La philosophie esthétique et technique du Honda CR-Z est tout autre. Présenté lui aussi en 2007 mais au salon de Tokyo, il renoue avec une tradition de petits coupés Honda populaires. En regard du classicisme du RCZ, le CR-Z se veut résolument avant-gardiste par ses lignes comme par sa motorisation. Le nouveau patron de la marque japonaise, Takanobu Ito, l’a confirmé: le coupé arrive à la suite des Insight et Civic hybrides, dont le succès commercial entraîne actuellement une augmentation de production.

Acronyme de Compact Renaissance Zero, le concept CR-Z embarque un moteur i-VTEC 1,3 litres secondé par le système IMA (Integrated Motor Assist), soit un moteur électrique placé entre le bloc à combustion interne et la transmission. En tout, si le principe de l’Insight est retenu, ce sont 88 ch "essence" auxquels s’ajoutent 14 ch "électricité", ce qui, pour un véhicule de masse réduite, doit assurer le plaisir de conduire sans laisser une grande empreinte environnementale. Un des défis majeurs auxquels sont confrontés tous les constructeurs actuellement. Quant au match Peugeot RCZ - Honda CR-Z, rendez-vous au début 2010.