Le fret ferroviaire belge ne bénéficie toujours pas d'une exonération des coûts relatifs aux sillons, "malgré une demande européenne explicite", regrette mercredi le Belgian Rail Freight Forum (BRFF), qui rassemble des opérateurs actifs en Belgique. Les coûts relatifs aux sillons sont les coûts payés au gestionnaire de l'infrastructure national pour l'utilisation de la voie. En octobre, l'Europe a encouragé ses États membres à réduire ou à supprimer ces coûts, rappelle le forum.

Cette réduction ou exonération peut être une mesure de soutien "efficace, équitable et urgente" pour les entreprises ferroviaires face à la crise du coronavirus. Le BRFF invite le ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo), à œuvrer rapidement à une vision ambitieuse pour le fret ferroviaire et à l'instauration de conditions équitables en Europe.

La Belgique en retard sur ses voisins européens

Car pour l'organisation, la Belgique reste à la traîne alors que les Pays-Bas et l'Allemagne ont réduit ces frais de moitié, et que la France, l'Autriche ainsi que le Luxembourg les ont même supprimés.

Le BRFF attend que le ministre Gilkinet suive l'exemple de ses voisins européens. © Belga

Dans un communiqué publié sur son site internet, le BRFF insiste sur l'importance de prendre rapidement les mesures qui s'imposent. "Nous étions très satisfaits de la résolution européenne et espérions que la situation en matière de coûts relatifs aux sillons allait progresser rapidement en Belgique également. Désormais, le temps presse. Alors que nos pays voisins ont déjà adapté ces coûts, nous continuons à faire face à des coûts très élevés. Cette situation est préjudiciable à notre position concurrentielle en Europe et est très difficilement tenable", rappelle Paul Hegge, représentant du Belgian Rail Freight Forum. "En tant que secteur, nous avons la grande ambition de doubler nos volumes ferroviaires. Nous pourrons ainsi soutenir la reprise des entreprises belges dans le respect du climat. Cela ne sera possible que si les mesures de soutien pour l'ensemble du secteur européen suivent le rythme. Nous espérons que le ministre agira rapidement."

Le temps presse, ajoute l'organisation. Elle invite le ministre à agir rapidement pour créer des conditions de concurrence équitables dans le secteur du fret ferroviaire en Europe.

Le Belgian Rail Freight Forum indique également élaborer "un plan ambitieux" pour le secteur. Il sera présenté début 2021 au ministre fédéral.