La maison mère du HuffPost, le groupe de télécommunications Verizon, va prendre une participation minoritaire dans le nouvel ensemble constitué avec BuzzFeed, au terme d'une transaction dont les conditions financières n'ont pas été révélées.

En vertu d'un partenariat, BuzzFeed pourra aussi profiter des possibilités techniques et commerciales de Verizon pour se développer.

L'opération est un nouveau signe fort de la consolidation du secteur de l'information gratuite en ligne, qui connaît des difficultés depuis plusieurs années.

Construits sur la publicité, qui constituait jusqu'à récemment la presque totalité de leurs revenus, ces sites ont souffert de la concurrence des géants d'internet.

Selon le cabinet eMarketer, Google, Facebook et Amazon ont ainsi capté, en 2019, plus de 60% des revenus publicitaires en ligne.

BuzzFeed et HuffPost ont dû chacun recourir à des licenciements pour s'adapter à la nouvelle conjoncture.

Créé en 2005, le Huffington Post, devenu le HuffPost en 2017, fut l'un des premiers "pure players" de l'information sur internet, un site sans publication physique, uniquement présent en ligne.

Il reste plus proche du site d'information d'un média traditionnel que BuzzFeed, qui est ostensiblement construit pour générer du trafic et alimenter les réseaux sociaux.