Le chaos se poursuit à l'aéroport de Londres Heathrow. La compagnie britannique British Airways (BA) a de nouveau dû annuler 37 vols dimanche au terminal 5, reconnaissant que les graves problèmes logistiques rencontrés depuis l'ouverture de cette nouvelle aérogare londonienne, jeudi dernier, devraient se poursuivre encore quelques jours.

BA prévoyait d'effectuer, dimanche, 85 pc des vols prévus vers et au départ de ce nouveau terminal du plus gros aéroport britannique, au quatrième jour d'un chaos logistique qui a bloqué des milliers de passagers et de bagages.

Les passagers abandonnent

"Nous effectuerons 294 des 331 vols prévus", a indiqué, dimanche, une porte-parole de la compagnie aérienne. "Nous nous engageons à faire tout notre possible pour que les opérations reviennent à la normale", a-t-elle souligné, alors que la compagnie doit faire face à une montagne de quelque 15 000 bagages en souffrance.

Ce lundi, la compagnie prévoit d'assurer 87 pc des vols prévus à ce nouveau terminal. Depuis l'ouverture, jeudi, du nouveau terminal londonien construit pour 5,6 milliards d'euros, des centaines de vols ont été annulés, déclenchant la colère des passagers. De longues files d'attente se sont formées et certains passagers arrivant au terminal ont dû attendre si longtemps leurs bagages qu'ils ont abandonné, demandant que ceux-ci leur soient livrés à domicile.

"Nous faisons notre possible pour les remettre à leurs propriétaires. Pour les clients résidant au Royaume-Uni, nous organiserons une distribution à domicile, pour les autres, nous les acheminerons dans les prochains vols ou par voie maritime", a expliqué un porte-parole de BA. Quelque 400 employés de l'aéroport se sont portés volontaires, dimanche, pour travailler à résoudre le problème des bagages en souffrance.

British Airways, la seule compagnie à utiliser le nouveau terminal pour l'instant, a attribué les problèmes à "une combinaison de facteurs", notamment des problèmes de parking, qui ont empêché les employés de se rendre à leur poste, et des erreurs informatiques qui ont paralysé le système de tri des bagages.

Ce terminal doit renforcer les capacités de Heathrow, l'un des plus grands aéroports au monde avec 68 millions de passagers chaque année et qui est régulièrement critiqué pour ses infrastructures vieillissantes.

Le terminal 5, dont la conception a demandé 15 ans, a été inauguré par la reine Elizabeth II en fanfare au début du mois. Il doit accueillir 30 millions de passagers par an.