Le tribunal de commerce de Liège a déclaré en faillite lundi matin la société de paris hippiques Tiercé franco-belge. La société, qui gère encore près de 200 agences hippiques en Wallonie et à Bruxelles, avait accumulé ces derniers mois des dettes auprès de l'ONSS et de la TVA. Des curateurs ont été nommés dans la foulée.

Les dettes accumulées par la société Tiercé franco-belge avaient amené le tribunal de commerce à décider d'un plan d'apurement il y a un an. Un plan qui a été respecté en partie mais ne l'a toutefois pas empêché de contracter de nouvelles dettes, indique le quotidien La Meuse sur son site internet.

En janvier 2007, le Tiercé franco-belge de Liège avait déjà été l'objet d'une saisie de meubles en raison de taxes impayées. Exploitant encore quelque 200 agences hippiques en Wallonie et à Bruxelles, la SA Tiercé Franco-Belge compte environ 190 employés et un nombre semblable de gérants indépendants. Ces derniers sont dans l'expectative.

Les courses hippiques sont en perte de vitesse depuis plusieurs années en raison notamment de la concurrence du Lotto et des jeux de paris sur internet. Les opérateurs de courses hippiques ont dénoncé à plusieurs reprises dans le passé une taxe régionale sur les paris qu'ils jugent trop élevée et qui nuirait, selon eux, au secteur. Contacté par l'agence Belga, Tiercé franco-belge n'a pas souhaité faire de commentaires sur sa situation.