La banque d'investissement américaine Lehman Brothers a porté plainte lundi contre la maison de commerce japonaise Marubeni, accusant deux de ses ex-employés de l'avoir escroquée de 35,2 milliards de yens (225 millions d'euros), ont indiqué la banque et les médias locaux. "Nous allons déposer une plainte devant le tribunal de Tokyo" lundi, a indiqué une porte-parole de Lehman Brothers, sans fournir davantage de détails. Selon l'agence japonaise Jiji Press et d'autres médias, l'affaire a pour origine des malversations présumées commises par la société Asclepius, spécialisée dans le financement de projets dans le secteur de la santé. Cette société a levé des fonds auprès d'investisseurs japonais et étrangers, dont Lehman Brothers, en affirmant que l'argent était destiné à des projets de rénovations d'hôpitaux avec la prétendue garantie de Marubeni. Toujours d'après les médias japonais, Asclepius bénéficiait de la complicité de deux employés de Marubeni, qui ont produit de faux documents affirmant que la maison de commerce se portait garante des fonds avancés par les investisseurs en cas de défaut de remboursement. Les auteurs de la fraude avaient fait miroiter aux investisseurs un rendement de 10 pc minimum, selon l'agence Kyodo. Asclepius, une filiale du cabinet de consultats LTT Bio-Pharma, a fait faillite début mars. A la suite d'une réclamation de Lehman Brothers, Marubeni a les deux employés, les a dénoncés à la police, et nie toute rejette toute responsabilité dans la fraude. Mauvaise affaire pour Lehman Brothers. Si elle est moins secouée que ses consoeurs par la crise des crédits immobiliers à risque "subprime", la banque a tout de même subi au premier trimestre une baisse de 57 pc de son bénéfice net par rapport à la même période de 2007.