Les procédures judiciaires intentées par des actionnaires de Fortis contre la nationalisation partielle du bancassureur sont irresponsables, estime Jan van Rutte, le patron de Fortis Bank Nederland, dans le numéro de janvier du magazine économique néerlandais FEM Business. "C'est dangereux. Plutôt que d'améliorer les choses, cela provoque une hausse de l'incertitude et le chaos", déclare-t-il. Selon Jan van Rutte, si les procédures judiciaires ont peu de chance de réussir, elles nuisent en plus à l'image de la banque.

Plusieurs actions ont été intentées à la suite du démantèlement de Fortis survenu au début du mois d'octobre, dont celles en Belgique de Deminor et du cabinet Modrikamen. Aux Pays-Bas, un groupe d'investisseurs réclame plus de 11 milliards d'euros au gouvernement néerlandais dans le cadre de la nationalisation des activités néerlandaises de Fortis.