La nouvelle solution est soutenue par une vingtaine de banques en Belgique.

Les applications mobiles de paiement Payconiq et Bancontact fusionnent pour devenir Payconiq by Bancontact.

La nouvelle solution permet de payer de façon mobile partout où cela était déjà possible avec ces deux services. Elle est soutenue par 20 banques et peut être utilisée dans 290 000 points de paiement en Belgique. L’application peut déjà être téléchargée sur iOS et sera disponible sur Android dans le courant de la semaine prochaine.

Pour payer, il suffit de scanner (en ligne ou en magasin) le code QR, confirmer le montant, saisir son code Pin personnel et la transaction est effectuée. La solution permet aussi, entre autres, de transférer de l’argent entre amis. Les clients pourront payer très facilement en magasin avec l’application, qu’il y ait un terminal ou non. Le commerçant peut, via un code QR apposé sur un autocollant ou sur un écran, recevoir des paiements, qui deviennent ainsi également accessibles aux petits commerçants, aux indépendants et aux professions libérales. Les grandes chaînes de magasin proposeront aussi bientôt de régler une transaction sans terminal de paiement.

"L’ère des paiements multiformes"

La carte Bancontact reste, elle, telle quelle. Son fonctionnement, son nom et son logo ne changent pas, qu’il s’agisse de retraits d’espèces, de paiements en magasin (avec ou sans contact) ou de paiements en ligne. Pour Nathalie Vandepeute, la patronne de Bancontact Payconiq Company, "nous entrons dans l’ère des paiements multiformes : l’application est le complément idéal à la carte Bancontact. L’utilisateur choisit sa méthode de paiement en fonction de la situation."

Par rapport à 2017, le nombre de paiements mobiles a plus que doublé en 2018, passant de 15 à 34 millions, dont la majorité se font en ligne. Quelque 16 millions de cartes Bancontact sont actuellement en circulation, avec une augmentation de 3,1 % des transactions l’an dernier (1,37 milliard). Le nombre de retraits en espèces a quant à lui chuté de 1,9 %. Toujours en 2018, le nombre total de paiements sans contact a en outre été sept fois supérieur à celui de 2017 et 4,3 % de l’ensemble des paiements par carte Bancontact ont eu lieu sans introduire celle-ci dans un terminal de paiement. (