Il est pourtant redevenu obligatoire depuis le 2 novembre, pour les travailleurs qui sont en mesure d'exercer chez eux. La part des heures de télétravail prestées chez les employés est passée de 27,5% en octobre à 32,5% le mois dernier. En avril toutefois, le pic de 41% avait été enregistré.

Le chômage temporaire a également légèrement augmenté en novembre. Attentia attribue cette hausse à l'assouplissement apporté autour des conditions d'octroi de ce chômage. La mesure représente 6,03% des heures prestées chez les employés. Chez les ouvriers également, pour lesquels le télétravail n'est pas possible, le chômage temporaire a légèrement augmenté.

Attentia remarque que les entreprises étaient mieux préparées à ce deuxième confinement. "Certaines organisations ont recours au télétravail quand c'est possible. D'autre part, les employeurs ont mis des mesures en place sur le lieu de travail afin de permettre à leurs collaborateurs de travailler dans un climat sûr."