Bush de Noël, Blanche de Noël, Dobbel Palm, Tongerlo Christmas, Postel Christmas, Avec les bons Voeux... Les bières de Noël demeurent une tradition en Belgique. Elle remonte au début du 20e siècle. A cette époque, les brasseurs gardaient les meilleurs orges et houblons pour sortir de leur brassin une bière de fête, plus forte aux arômes puissants. Ce breuvage spécial était offert à leurs meilleurs clients pour les remercier de leur fidélité pendant toute l'année. Cette tradition, venue d'Angleterre, a pris une tournure commerciale au fil des années. Aujourd'hui, les cuvées de Noël se comptent par dizaines dans le Royaume et sont un produit à part entière dans la gamme des brasseurs belges.

Tradition anglaise

C'est John Martin, un Anglais venu s'installer à Anvers en 1908 pour y importer les bières anglaises et écossaises, qui a véritablement lancé la mode dans notre pays, avec la Gordon X-Mas, la version Noël de la Gordon Scotch Ale.

Aujourd'hui ses descendants commercialisent toujours cette bière qui reste la référence, avec les deux tiers des volumes sur ce marché de niche. «Nous avons été seuls pendant longtemps dans ce créneau. Après la Deuxième Guerre mondiale, l'influence britannique se faisant plus forte, nombre de brasseurs ont commencé à brasser des bières de style anglais et, partant, des Christmas. Depuis une quinzaine d'années, de nombreux petits brasseurs ont lancé leur propre bière de Noël. C'est bien car cela stimule le marché et crée de l'intérêt pour ce type de bières spéciales», observe Anthony Martin, président du groupe Martin et petit-fils de John Martin. «La Gordon X-Mas apporte un volume additionnel de l'ordre de 20 pc an». C'est que la Gordon X-mas est pratiquement la seule des bières de Noël à être commercialisée aussi bien dans l'Horeca que dans la distribution sur tout le territoire. En général, les autres bières de ce type gardent une forte connotation régionale.

Cette année, estime le leader du marché, les bières de Noël connaissent un net regain d'intérêt. «En chute depuis 10 ans, nous sommes à nouveau en croissance cette année. Nous avons réalisé le plus beau niveau de ventes depuis 15 ans, c'est une année record», précise M. Martin.

Un marché qui se construit

«La Belgique a une tradition de bières spéciales et il y a une demande pour des variantes de ce type de bières. La bière de Noël est un marché qui se construit et qui se développe à l'exportation», confirme Théo Vervleot, le président des Brasseurs belges qui est l'administrateur délégué de la brasserie d'Affligem.

Depuis 1990, sa brasserie produit une Affligem Xmas pour l'exportation. Cette année, «à la demande générale», précise-t-il, la société la propose en Belgique. «Tout est déjà vendu». ajoute M. Vervloet pour qui les bières de Noël permettent «de dynamiser le marché pendant une période calme pour les bières classiques».

Omniprésents sur les autres segments du marché (pils, bières d'abbaye, blanches et bières fruitées), les deux grands brasseurs belges (InBev et Alken-Maes) ont délaissé ce créneau. Faute de volumes suffisants, InBev a ainsi arrêté, il y a quatre ans, la production de sa Cambell's Christmas. Tout profit pour les petits brasseurs qui sont nombreux à brasser une bière de Noël aussi appelée bière de fin d'année ou d'hiver, ces deux catégories permettant d'écouler la production au-delà du 31 décembre. «Tout volume est bon à prendre pour les petits brasseurs», explique Dider Van der Haegen, le patron de la Brasserie de Silly. Sa bière de saison, la Enghien Noël, représente 7 à 8 pc de la production annuelle de la société. Contrairement à la plupart des marques de Noël qui sont des bières brunes, celle-ci est une bière blonde plus alcoolisée (9° alors que la Double Enghien titre 7,5 °) et qui a subi une triple fermentation. «Cette année, on n'arrive pas à suivre, toute notre production, aussi bien en Belgique qu'à l'étranger, est déjà vendue», précise M. Van der Haegen.

Dans un autre coin de la province du Hainaut, la Brasserie Saint-Feuillien, à Petit-Roeulx, s'est aussi fait un nom dans ce créneau. «La Saint-Feuillien Cuvée de Noël est sur le marché belge depuis 1969. C'est l'une des premières marques belges à avoir été commercialisées en Belgique en tant que produit spécifique», relève Dominique Friard, la responsable de la brasserie. La cuvée de Noël qui connaît un grand succès à l'exportation surtout au Danemark (où sont vendus 40 pc des volumes), représente 15 pc de sa production totale annuelle. «On croît chaque année, surtout à l'exportation. En Belgique, la concurrence des autres alcools pendant les fêtes est très forte».

Variantes des bières spéciales, ces cuvées de série limitée, se vendent en général 10 pc plus cher que les bières vendues toute l'année.

© La Libre Belgique 2005