Brussels Airlines pourra désormais à nouveau publier ses propres chiffres de fréquentation, qui ne seront plus inclus dans ceux d'Eurowings, la filiale à bas coûts du groupe aéronautique allemand Lufthansa, a-t-on appris lundi auprès de la compagnie aérienne.

Lufthansa, maison-mère de Brussels Airlines, a publié lundi ses chiffres de transport de passagers pour 2019. Il y en a eu 145 millions, soit 2,3% de plus qu'en 2018. On ignore par contre combien de passagers l'entreprise belge a transportés l'an dernier. 

Ceux-ci sont en effet intégrés depuis plusieurs années à ceux d'Eurowings, la filiale de Lufthansa au sein de laquelle Brussels Airlines devait être intégré. La compagnie à bas coûts n'a d'ailleurs pas bien performé ces 12 derniers mois, avec un recul de 1,4%, soit 28,1 millions de passagers. 

Mi-2019, Lufthansa avait finalement décidé de ne plus poursuivre l'intégration au sein d'Eurowings et de donner à la société belge sa propre place au sein du groupe aéronautique. 

Celle-ci pourra dès lors à nouveau communiquer ses propres chiffres de fréquentation, à l'image de ce que font d'autres filiales comme Swiss et Austrian. La dernière publication en la matière par Brussels Airlines remonte à janvier 2018 pour l'ensemble de l'année 2017 (alors 9,1 millions). 

Les chiffres de l'exercice 2018 n'ont ensuite été communiqués qu'à la mi-2019 dans les comptes annuels que toute entreprise belge doit remettre à la Banque nationale pour le 30 juin. 

Le cap des 10 millions avait alors été franchi de justesse. On devrait donc en savoir plus d'ici quelques mois sur la fréquentation comptabilisée l'an dernier.