Après une année mouvementée, la Fédération des Cinémas de Belgique (FCB) vient d'adresser une lettre ouverte à plusieurs ministres. Elle a été signée par 113 acteurs du secteur cinématographique belge. Leur requête : des mesures de soutien urgentes et significatives pour le secteur du cinéma dans le contexte de la crise liée à l'épidémie de coronavirus.

Près de 1 250 emplois sont menacés, mais surtout "c’est un pan de la culture belge qui se retrouve en péril". La pandémie a des conséquences terribles pour les cinémas belges, puisque cela fait au total six mois et demi que les salles obscures sont fermées. Les conséquences économiques sont dramatiques avec de nombreux emplois directs et indirects menacés, alors que le secteur était déjà fragile. 
D'après la FCB, sans mesure de soutien ce sont 98 cinémas qui devront fermer leurs portes et 1 250 emplois qui disparaîtront. La perte totale pour l'année 2020 est estimée à 210 millions d'euros et chaque mois de fermeture supplémentaire représente une perte additionnelle de 25 millions d'euros. 

Un secteur dos au mur

Des directeurs de cinémas aux personnalités du monde du cinéma belge, l’ensemble du secteur s’est mobilisé pour soutenir la demande de la FCB auprès : du Premier ministre Alexander De Croo, de la ministre Annelies Verlinden, du ministre Frank Vandenbroucke, des Ministres-Présidents Jan Jambon, Elio Di Rupo, Rudi Vervoort, de la Vice-Présidente et ministre Bénédicte Linard, du Vice-Premier ministre Pierre-Yves Dermagne et du ministre David Clarinval. 
Le courrier a déjà été signé par 113 intervenants. "C’est tout un secteur qui aujourd’hui se retrouve dos au mur. Mais pas seulement. Toutes les activités annexes qui dépendent de l’activité des cinémas : cafés, restaurants, boutiques, boîtes de nuit,.. souffrent également de ces fermetures. Pourtant, en cette période de crise, la culture et les liens sociaux sont plus qu’essentiels, déclare Thierry Laermans, secrétaire général de la FCB. Tous les cinémas ont pourtant appliqué le protocole de sécurité à la lettre dans les salles et aucun foyer de la Covid-19 n’a jamais pris sa source dans une salle de spectacle. La situation devient vraiment intenable et nous devons alerter nos politiques de l’urgence de prendre des mesures de soutien"
Quid des 5,9 milliards d’euros issus du plan de relance européen ? Demande la FCB. Au total, les aides perçues par les salles de cinéma ne dépassent pas les 3 millions d’euros en Belgique, des montants particulièrement réduits à l’échelle de la crise et en comparaison avec ceux dégagés pour les cinémas dans les pays limitrophes. Les cinémas français ont reçu une aide d’environ 125,8 millions d’euros, aux Pays-Bas, ce sont quelques 55 millions d’euros qui ont été dégagés pour le secteur et en Allemagne, ce chiffre monte jusqu’à 90 millions d’euros.