Les créanciers d'Eurotunnel ont voté lundi en faveur de la restructuration financière proposée par la direction, afin d'éviter à l'exploitant du tunnel sous la Manche surendetté un redressement judiciaire, a annoncé un porte-parole du groupe franco-britannique.

Les propositions du PDG du groupe, Jacques Gounon, ont été approuvées par 28 créanciers sur 53, représentant 72 pc de la dette, a annoncé à l'AFP le porte-parole. M. Gounon proposait notamment de réduire de moitié la dette de plus de 9 milliards d'euros qui asphyxie le groupe.

Cinquante-trois établissements de crédit, représentant 6,3 milliards d'euros de créances, devaient se prononcer sur un plan de sauvetage présenté fin octobre par le PDG. Pour être validé, ce plan devait être approuvé par une majorité des créanciers à condition que les participants au vote représentent au moins les deux tiers des 6,3 milliards de dettes.