Son équivalent chrétien ACV Puls/CNE déplore ce report et entend introduire un recours en référé pour permettre l'organisation du scrutin dans les semaines à venir. Depuis le début 2020, les différentes organisations de représentants des travailleurs ne parviennent pas à s'entendre sur les modalités du vote, qui en raison de la crise sanitaire, doit se faire plutôt par correspondance ou par voie électronique qu'en version physique. Il faut cependant un accord des syndicats pour permettre cela. A défaut, seule une élection physique peut avoir lieu.

En date du 12 novembre, il n'y avait toutefois toujours pas d'accord alors que le premier jour de scrutin était normalement prévu le 20 novembre chez Brussels Airlines, explique Tim Roelandt, secrétaire permanent de la CGSLB.

Le syndicat libéral souhaite qu'une majorité de travailleurs puissent (aller) voter, que cela se fasse dans des circonstances sanitaires sûres et que la représentativité soit la plus haute possible. Des conditions qui ne sont pas réunies pour le moment, selon leur représentant. Il préconise de reporter le vote à la seconde quinzaine de janvier, ce qu'ont refusé l'ACV Puls/CNE et le Setca/BBTK.

Ces deux organisations souhaiteraient, elles, pouvoir tenir les élections sociales avant Noël. Le timing est trop court, répond la CGSLB, qui assure qu'il n'y a aucune volonté de sabotage ou de vouloir, de la sorte, maintenir ses mandats.

Lors d'une ultime réunion mardi, des propositions finales devant garantir un vote simple avec un accès égal au vote pour tous y ont été formulées. Tant l'ACV-Puls/CNE que le BBTK/Setca et l'employeur ont fait de sérieuses concessions, fait valoir le syndicat chrétien. "Malgré ces concessions, l'ACLVB/CGSLB a continué à rejeter un accord", déplore-t-il.

Le syndicat chrétien n'entend pas laisser la situation en l'état et introduira un recours en référé pour permettre la tenue des élections sociales dans les prochaines semaines.

Avant la mise en place d'un plan social visant à réduire ses effectifs d'un quart, Brussels Airlines employait près de 4.000 personnes.