L'Agence wallonne du Numérique (AdN) a dévoilé, ce vendredi, la nouvelle édition de son "Baromètre de maturité économique des entreprises" . Ce baromètre, réalisé tous les deux ans auprès d'un échantillon représentatif de 3.000 entreprises (TPE, PME, grandes entreprises, ...), permet d’évaluer la situation et l’évolution des entreprises wallonnes par rapport à la transformation numérique. Il est aussi un outil de pilotage et d'action pour ces entreprises dans le cadre de la stratégie Digital Wallonia suivie, depuis cinq ans, par les gouvernements wallons successifs.

Réalisée en deux temps (en février, c'est-à-dire juste avant le premier confinement, et en juin), l'édition 2020 du baromètre fait apparaître, en première analyse, une amélioration de la situation. Par rapport au baromètre 2018, on note en effet une progression de la maturité numérique moyenne des entreprises wallonnes. Le "DigiScore", qui est le score global moyen de maturité numérique (évaluée au regard de l'infrastructure technologique, la gestion des ressources humaines, la numérisation des processus métiers et celle de la stratégie commerciale) , a progressé de 5 points et se situe désormais à 30 (sur une échelle de 0 à 100).

Les (très) petites entreprises à la traîne

De l'avis même des experts de l'Agence du Numérique et de Willy Borsus (MR), ministre en charge de l'Economie et du Numérique, cette progession est non seulement insuffisante par rapport aux opportunités qu'offre la transformation numérique (en particulier dans le contexte actuel de crise sanitaire), mais aussi inquiétante à plusieurs égards.

Ainsi, quand on examine de plus près la masse impressionnante d'indicateurs qui composent le baromètre de l'AdN, il ressort notamment que près de 30% des entreprises wallonnes (28%, très exactement) sont considérées comme étant en situation de "fracture numérique"! C'est mieux qu'en 2018, où cette proportion atteignait 36%, mais ça reste très important. "Il s'agit, majoritairement, de très petites entreprises actives dans le commerce, l'horeca ou encore l'agriculture" , précise Hélène Raimond, co-autrice du baromètre et du DigiScore. Seule une petite minorité d'entreprises (12%) sont à ranger parmi les bons élèves en matière de transformation numérique (avec un DigiScore atteignant le double du score moyen).

"Une mobilisation encore plus forte des entreprises s'impose, estime Benoît Hucq, directeur général de l'AdN . Il faut absolument passer à l'action" . Pour aider les entreprises wallonnes à se mettre en mouvement, l'Agence du Numérique propose, depuis aujourd'hui, à toutes les entreprises de mesurer gratuitement en ligne leur DigiScore

Le Baromètre 2020 de maturité numérique des entreprises wallonnes fera l'objet d'une présentation et d'une analyse dans La Libre de ce samedi.