Cinq familles flamandes, trois bruxelloises et deux wallonnes occupent le top 10 des familles fortunées du royaume, annonce le "Soir magazine". En tête du classement figure la famille de Spoelberch, actionnaire du groupe brassicole Inbev. La famille totalise 3,126 milliards d'euros de fortune personnelle, selon le journal.

En seconde position, la famille wallonne Frère, dont Albert Frère est l'illustre représentant, détient une fortune de 2,98 milliards. Cette famille, qui possède la Compagnie Nationale à Portefeuille (CNP), s'est spécialisée au départ dans l'acier, puis s'est diversifiée dans les médias, l'énergie, les banques et le vin.

A la troisième place, c'est une famille flamande, les Colruyt, détenteurs de la chaîne de supermarchés du même nom, que l'on retrouve avec une fortune estimée à 2,521 milliards d'euros.

La première famille bruxelloise arrive à la 4e position. Il s'agit des Vandamme, actionnaires du groupe Inbev, qui détiennent 1,625 milliard d'euros. Elle est talonnée de près par la famille Boël qui occupe la 5e place avec 1,418 milliard d'euros. Dans la deuxième partie du classement, une seconde famille wallonne, les Lhoist, détient 1,348 milliard d'euros. Cette famille a fait fortune au départ dans l'exploitation de carrières. On retrouve ensuite la famille Janssen (pharmacie, 1,250 milliard d'euros), la famille Cigrand (ports, 1,005 milliard), la famille De Nul (génie civil et dragage, 966,88 millions d'euros) et la famille Bekaert (produits métalliques, 761,657 millions).

Cette étude a été réalisée par Ludwig Verduyn, un journaliste spécialisé en économie, et dont les conclusions ont été reprises par le "Soir magazine". L'étude montre que ce sont toujours les mêmes familles dans le classement, car "elles sont stratégiquement organisées pour garder le pouvoir".

Au classement des Belges les plus fortunés individuellement, on trouve, selon Forbes, Albert Frère avec 3 milliards d'euros et le Belge d'origine kazakhe Patokh Chodiev (Eurasia Group) avec 2 milliards d'euros. (Belga)